Les étoiles de Noss Head, tome 3 : Accomplissement

Titre Les étoiles de Noss Head, tome 3 : Accomplissement

Auteur : Sophie Jomain

Editeur : J’ai Lu

Prix :   7.20 €

Nombre de pages : 476

Quatrième de couverture : Je n’avais aucune idée de ce qu’allait devenir ma vie… absolument aucune. J’allais avoir dix-neuf ans dans quelques jours et j’étais devenue ce que je n’aurais jamais dû être. Le destin m’avait surprise, j’étais magnifique, d’une allure renversante. J’aurais pu défier n’importe quelle reine de beauté, mais c’est bien tout ce qu’il me restait… toute une vie dans la peau de quelqu’un que je n’étais pas, que je détestais. Et si je me trompais ? Et si j’étais loin de la vérité et que tout pouvait redevenir comme avant ? Je ne le savais pas encore, mais tout allait être différent.

Mon passage préféré : 

– Pourquoi es-tu là? demandai-je.
Son visage se vêtit d’une tristesse qui me coupa le souffle. Il s’approcha et reprit sa position initiale, à mes genoux. Les battements de mon coeur devinrent des sursauts indomptables.
– J’ai essayé, mais je n’y arrive pas, Hannah.
– Tu as essayé quoi?
– De me passer de toi.

Mon avis : Qu’est-ce que j’aime cette histoire ! Je ne peux pas vraiment vous dire que « retrouver les personnages » est un bonheur, puisque comme j’enchaîne les tomes les uns à la suite des autres, je ne les quitte vraiment jamais. Par contre, du coup, je redoute le moment où je refermerai définitivement le tome 5. Parce que cette fois, ça voudra dire que c’est vraiment fini. Ce troisième volet des aventures de Leith et Hannah est plein de souffrance, d’amitié et d’amour. Sous son histoire mêlant différentes créatures fabuleuses, l’auteur aborde avant tout le thème de la quête d’identité. Comment se satisfaire de qui l’on est, si on n’est pas ce qu’on aimerait être ? Jusqu’où serions-nous prêts à aller pour obtenir ce que l’on désire plus que tout au monde ? L’amour peut-il survivre à la transformation radicale de l’un des deux amoureux et à la trahison de l’autre ? J’ai adoré ce tome 3 parce qu’on passe la plupart du temps en compagnie de Darius qui est un personnage qui m’avait beaucoup intriguée dans l’épisode précédent. J’ai été comblée par les réactions de Leith qui, bien qu’il m’ait donné envie de le cogner quelques fois, n’aurait pas pu être plus crédible. Pierrick et Hermance sont adorables. Le changement de comportement de Georgia est très appréciable et retrouver Gwen m’a ravie. Le déroulement de l’histoire est parfait. J’ai été complètement déroutée par la fin parce que l’auteur n’aborde ce sujet à aucun moment dans les tomes précédents. Du coup, je m’étais imaginé que ce qui se déroule au cours des derniers chapitres d’Accomplissement était tout bonnement impossible. Et le tome suivant s’intitulant Origines, je m’attendais à une issue plus tragique qui clôturerait les aventures de Leith et Hannah. Finalement, cette fin me convient parfaitement. Elle me permet de poursuivre ma découverte de l’univers créé par Sophie Jomain, aux côtés de personnages que j’adore et que je n’ai pourtant rencontrés qu’il y a 5 jours.

Note : 20/20

Ce livre en un mot : Mouvementé

 

Publié dans Chronique | Tagué , | Laisser un commentaire

Les étoiles de Noss Head, tome 2 : Rivalités

Titre Les étoiles de Noss Head, tome 2 : Rivalités

Auteur : Sophie Jomain

Editeur : J’ai Lu

Prix :   7.20 €

Nombre de pages : 379

Quatrième de couverture : Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith, mon petit ami loup-garou. J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie, rien ne se passe jamais comme on le voudrait. Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée. Je n’en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s’affronter allaient au-delà de tout ce qu’on peut imaginer. J’étais au moins sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés. Peut-être même que je ne m’en sortirais pas indemne.

Mon passage préféré : 

– Tu pourrais tuer Bambi ? me révoltai-je.

– Ben oui, si j’avais faim, il n’aurait aucune chance, crois-moi ! Ne fais pas cette tête. Il n’aurait pas le temps de souffrir, je ne suis pas une brute.

J’eux une moue boudeuse. Manger Bambi… Et puis quoi encore ?

Mon avis : Comme je l’avais dit, je me suis jetée sur Rivalités dès que j’ai terminé ma chronique de Vertige. Et je ne l’ai pas regretté. Retrouver l’univers créé par Sophie Jomain a été un réel bonheur. Cette fois, j’ai été légèrement blasée par la rencontre des nouveaux personnages. J’étais persuadée d’avoir immédiatement compris ce qu’ils étaient. Et finalement, l’auteur a réussi à m’étonner. Je m’étais trompée (même si je n’étais pas non plus à côté de la plaque). Les membres de Cercle sont des êtres très intéressants et j’ai hâte d’en découvrir encore plus à leur sujet. Je trouve qu’Hannah est un peu trop conciliante avec tout le monde. Elle a tendance à pardonner facilement et pour moi qui suis assez rancunière, ça semble parfois ridicule. Mais son personnage est attachant et son caractère force le respect. Si, à la lecture du premier tome, j’avais ouvert de grands yeux ébahis devant l’histoire d’amour naissante d’Hannah et Leith – et bien qu’elle soit toujours aussi touchante dans Rivalités – c’est plutôt le désespoir qui s’est emparé de moi au fil des chapitres de ce deuxième volume. Je crois bien avoir pleuré toutes les larmes de mon corps. D’ailleurs, c’est particulièrement frustrant de ne pas pouvoir vous en dire plus. Je ne voudrais pas vous dévoiler ce qui se passe. Sachez seulement que je viens à l’instant de refermer mon livre et que mon pauvre petit coeur sensible souffre. Au point que je vais me ruer immédiatement sur la suite !

Note : 20/20

Ce livre en un mot : Emouvant

 

Publié dans Chronique | Tagué , | Laisser un commentaire

Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige

Titre Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige

Auteur : Sophie Jomain, ill. Marie-Laure Barbey-Granvaud

Editeur : Pygmalion

Prix :   18.90 €

Nombre de pages : 314

Quatrième de couverture : Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d’imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont se transformer en véritable conte de fées, puis en cauchemar… Tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l’inimaginable, car les légendes ne sont pas toujours ce qu’on croit. Leith, ce beau brun ténébreux, mystérieux, ne s’attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l’Esprit a choisi : c’est elle, son âme soeur. Pourra-t-il lui cacher ses sentiments encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu’il n’est pas tout à fait humain ?
Il le devra, elle est en danger et il lui a juré de la protéger, toujours…

Mon passage préféré : 

– J’espère que vous avez faim ! s’exclama Mathy en pénétrant dans la salle à manger, suivie de mes parents et Elaine.

– Une faim de loup, lui assurai-je.

Quand je réalisai l’énormité de ma réplique, mon regard se posa sur Leith. Le visage fendu d’un sourire carnassier, il inclina la tête et approcha ses lèvres de mon oreille tandis que nous prenions place à table :

– Bientôt, je te montrerai que tu n’as aucune espèce d’idée de ce que tu racontes.

Mon avis : Etant donné que j’ai rapidement parlé de ce livre dans mon Book Haul du mois de mai (par ici https://www.youtube.com/channel/UCql3Jf5xArKAP4o6v1Td5jA), je n’avais plus la possibilité de retarder sa lecture plus longtemps. Et de toute façon, je n’en avais pas non plus l’envie. D’ailleurs, la question que je me pose maintenant est : Mais pourquoi Diable ai-je attendu si longtemps ???!!! Ce roman est un véritable coup de coeur. Alors, j’entends d’ici les fans de cette série crier au scandale quand ils auront lu ce qui va suivre, mais ça m’est bien égal. A la fin de ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer les très nombreuses similitudes que Les étoiles de Noss Head possède avec la saga Twilight. Et je ne vois pas où est le problème dans le fait de l’avouer puisque c’est définitivement pour ça que j’ai tellement aimé l’histoire de Sophie Jomain. Twilight a bercé de nombreuses années de ma vie d’adolescente et de jeune adulte. J’en étais une fan inconditionnelle. Et encore aujourd’hui, cette aventure m’émeut. Alors forcément, la rencontre d’Hannah et Leith était faite pour me plaire. Une petite ville paumée en Ecosse (L’ECOOOSSE !!! ♥♥♥), une jeune fille légèrement « hors du temps », un garçon séduisant et mystérieux, un secret dangereux, une histoire d’amour compliquée et des créatures fabuleuses. Cocktail gagnant ! Les personnages sont géniaux et leurs relations sont très touchantes. Les paysages décrits sont incroyables. J’en profite pour saluer le formidable travail de l’illustratrice qui m’a permis de m’immerger encore mieux dans cette histoire. Les dessins sont tout bonnement époustouflants et particulièrement fidèles au récit. La plume de l’auteur déjà très agréable est sublimée par les couleurs. Je n’avais pas envie de quitter cette histoire. A tel point que je pense enchaîner les quatre tomes suivants afin de terminer la saga.

Note : 20/20

Ce livre en un mot : Génial

Petit bonus rien que pour vous…

Résultat de recherche d'images pour "les etoiles de noss head marie-laure barbey-granvaud"

Crédit photo @lamalleauxlivres

Résultat de recherche d'images pour "les etoiles de noss head marie-laure barbey-granvaud"

Crédit photo @unbrindelecture

Publié dans Chronique | Tagué , , | 2 commentaires

Tortuga

Titre Tortuga

Auteur : Valerio Evangelisti

Editeur : France Loisirs

Prix :   22 €

Nombre de pages : 469

Quatrième de couverture : En 1685, les jours des pirates regroupés dans la confrérie des Frères de la Côte, aux ordres du roi de France, sont comptés. Louis XIV a fait la paix avec son traditionnel ennemi, l’Espagne, et les attaques des flibustiers des Caraïbes à partir de l’île de la Tortue ne sont plus les bienvenues. C’est dans ce contexte qu’un ancien jésuite portugais au passé mystérieux va faire le dur apprentissage de la vie. Sa passion pour une esclave africaine l’entraînera, non sans une certaine fascination, dans une aventure bruissant du fracas des abordages et des batailles à la découverte de la noirceur de l’âme pirate.

Mon passage préféré : 

– Des gens qui respectent la liberté. Qui ne pensent pas que l’idéal suprême, c’est se conduire conne des fauves.

 

Mon avis : L’autre jour, A. et moi étions chez son frère et on parlait d’aller voir La vengeance de Salazar (Pirates des Caraïbes 5), au cinéma. Du coup, mon beau-frère m’a conseillé un roman qu’il a sorti de sa bibliothèque. Et je vous le donne en mille, il s’agissait de Tortuga. Moi, les pirates, à part La planète au trésor et Pirates des Caraïbes, ce n’est pas vraiment mon truc. Mais justement, c’était l’occasion de découvrir un genre qui ne m’est pas du tout familier et le résumé était relativement énigmatique. Et puis il y avait la promesse d’une histoire d’amour, alors j’ai foncé. J’ai eu un peu de mal à me plonger dans l’histoire et après avoir posé mon livre une première fois, il m’a fallu me forcer à m’y remettre. A cette deuxième tentative, je l’ai terminé presque d’une traite. En effet, les chapitres sont très courts et la plume de l’auteur est très fluide. Malgré cela, j’ai été profondément dérangée par le nombre impressionnant de répétitions tout au long du récit. De plus, même si je m’y attendais compte tenu du thème abordé, la violence, le racisme et la cruauté ont été presque insoutenables. Mais je ne considère pas cela comme un défaut. Si ces aspects m’ont parfois choquée, c’est grâce à leur réalisme incroyable. J’avais l’impression que l’auteur faisait partie du voyage des Frères de la Côte. Les personnages sont criants de vérité et bien que leur caractère ne me permette pas de dire que je me suis attachée à aucun d’entre eux, devoir les quitter m’a légèrement émue. En revanche, concernant la construction du récit, et même si ma lecture est passée très vite comme je l’ai déjà dit, j’ai trouvé le début particulièrement long. On apprend assez tôt que Rogério a un secret mais il n’est dévoilé qu’au chapitre 45/50 ! Non seulement les expressions se répètent, mais les situations également. Il n’y a là qu’une succession d’attaques de navires et des descriptions de massacres toutes plus horribles les unes que les autres. Quant à l’histoire d’amour que j’attendais, je vous dirai simplement qu’elle n’existe pas. Ce qui est raconté ici n’a absolument rien d’une histoire d’amour. En bref, si j’ai apprécié le réalisme donné au récit, les défauts de cette histoire (qui n’engagent que moi), en ont fait une lecture « perte de temps » qui sera rapidement oubliée. Dommage car le sujet était prometteur et que l’auteur n’en était pourtant pas à son coup d’essai.

Note : 10/20

Ce livre en un mot : Décevant

Publié dans Chronique | Tagué , | Laisser un commentaire

Le chardon et le tartan, tome 2 : Le talisman

Titre Le chardon et le tartan, tome 2 : Le talisman

Auteur : Diana Gabaldon

Editeur : Presses de la Cité

Prix :   20.80 €

Nombre de pages : 780

Quatrième de couverture : [ATTENTION, L’EDITEUR N’A PAS JUGE OPPORTUN DE NE PAS DIVULGUER LE CONTEXTE PARTICULIER DE CE DEUXIEME TOME = SPOILERS] 1968. A la mort de son mari, le docteur Beauchamp-Randall emmène sa fille en Ecosse, sur les lieux mêmes où, vingt ans plus tôt, elle a vécu d’extraordinaires aventures. Là, elle révèle à Brianna l’incroyable secret qu’elle n’a jamais dévoilé depuis qu’elle fut retrouvée inanimée auprès d’un menhir, dans un ancien site mégalithique, après trois années d’une absence inexpliquée. Ce second volet des aventures de Claire Beauchamp à travers l’Histoire entraîne le lecteur dans le Paris du siècle des Lumières. Après avoir fui l’Ecosse où ils sont devenus hors-la-loi, Claire et Jamie, le jeune Highlander qu’elle a épousé, gagnent la capitale française à la rencontre de Charles-Edouard Stuart, le prétendant au trône d’Ecosse et d’Angleterre, venu solliciter l’appui de son cousin Louis XV. Leur objectif : décourager ses tentatives d’accession au trône qui, Claire le sait, marqueraient à coup sûr le début d’une répression sanglante dans les Highlands. Le couple se lance alors dans une course effrénée pour modifier le cours de l’Histoire. Pour cela, il devra affronter un monde sans pitié où il ne pourra compter que sur lui-même et la force de son amour avant de découvrir, à ses dépens, qu’on ne joue pas impunément avec la destinée humaine.

Mon passage préféré :

– C’est pourquoi j’ai conclu un marché avec Fergus. Il s’engage à faire son possible pour m’obtenir ce que je veux et je lui assure en retour la nourriture, un toit, des vêtements et trente écus par an. S’il se fait prendre pendant qu’il travaille pour moi, je ferai de mon mieux pour le faire libérer. Si c’est impossible et qu’on lui coupe une main ou une oreille, je m’engage à l’entretenir à vie, vu qu’il ne pourra plus exercer sa profession. Et s’il est pendu, alors je promets de faire dire une messe pour le repos de son âme une fois par an. Ca me semble équitable, non ?

Je restai bouche bée.

– Doux Jésus ! fut tout ce que je trouvai à dire.

– N’invoque pas Notre-Seigneur, Sassenach. Prie plutôt saint Dismas, le patron des voleurs et des traîtres.

– Je vois.

Je regardai notre nouvel employé. L’enfant était toujours occupé avec son bilboquet, ses yeux noirs fixés sur la boule en ivoire.

– Où l’as-tu déniché ? demandai-je intriguée.

– Dans un bordel.

– Ah ? Ben voyons !

Mon avis : [JE ME PLAINS DE L’EDITEUR, MAIS JE FAIS LA MEME CHOSE] J’avais lu le premier tome d’Outlander avant de regarder la saison 1 de l’adaptation télévisée. Je ne pouvais pas commencer la saison 2 sans avoir lu le deuxième tome. Je n’ai maintenant qu’une hâte : voir tout ce que j’ai lu prendre forme dans mon écran et enchaîner avec le tome 3, dont je ne lirai pas le synopsis. Quand j’ai ouvert Le talisman, je me suis demandé : « Mais qu’est-ce que je fais là ? » Il m’a semblé que j’avais loupé un épisode. Et en vérité, c’était exactement ça. [Spoilers] J’avais raté vingt ans de la vie de Claire. Fort heureusement, même si j’ai été déçue de ne pas retrouver Jamie tout de suite, [/Spoilers] j’ai plongé en plein Paris de 1744 au bout de quelques chapitres. C’est d’ailleurs à partir de ce moment que je n’ai pas pu lâcher mon roman. Pour Jamie et surtout pour Claire, la vie à la cours de Louis XV est presque pire que la vie dans les Highlands. On découvre cette société et son quotidien sous un nouveau jour. Celui des complots, de la crasse, de la vulgarité et de toutes les petites horreurs du quotidien. Paradoxalement, c’est rafraîchissant parce que cela nous est présenté à travers le point de vue de Claire qui possède un regard très scientifique, emphatique et plein de sagesse puisque sans y avoir déjà vécu, elle est familière avec ce « nouvel » univers. Diana Gabaldon est particulièrement douée pour nous faire rire, pleurer, frissonner de plaisir et d’effroi. Et tout ceci, dans un seul et même chapitre. Les personnages sont toujours aussi incroyables, malgré les nombreuses épreuves qu’ils doivent surmonter. J’ai adoré retrouver Claire, Jamie, Murtagh et les autres. Découvrir de nouveaux personnages est un enchantement. Fergus et Maître Raymond sont formidables. J’avais un peu peur que le côté politique très présent ne soit ennuyeux mais finalement, c’est passionnant. D’autant plus que cet aspect est teinté des croyances de l’époque. Les descriptions des villes et des paysages sont grandioses et donnent immanquablement envie de filer prendre l’avion pour se perdre dans ces contrées. Quant à la fin de ce deuxième tome… Qu’on m’apporte immédiatement la suite ! J’ai eu beau tourner les pages suivantes avec frénésie, cette dernière phrase est bel et bien la dernière et elle a eu le don de m’assommer ! Quel cliffhanger !

Note : 20/20

Ce livre en un mot : Extraordinaire

Publié dans Chronique | Tagué , | Laisser un commentaire

Ethan Frome

Résultat de recherche d'images pour "ethan frome wharton mercure de france"

Titre Ethan Frome

Auteur : Edith Wharton

Editeur : Mercure de France

Prix :   14.85 €

Nombre de pages : 200

Quatrième de couverture : Ethan Frome, dans une petite ferme du Massachusetts, est sous la domination de sa femme Zenobia, une mégère. L’arrivée de Mattie Silver, une cousine de Zenobia, illumine la vie d’Ethan en lui apportant de la douceur et de la compréhension. Mais elle déchaîne la jalousie de la redoutable Zenobia, qui va réussir à chasser la jeune fille.

Mon passage préféré :

– A quoi bon, pour toi comme pour moi, s’en aller où que ce soit sans l’autre, à présent ?

Mon avis : J’ai lu ce roman dans le cadre du Baby Challenge Classique 2017 de Livraddict. Une histoire d’amour au tout début du 20e siècle ne pouvait que me plaire. Je n’ai pas été déçue. L’histoire est très courte mais on a largement le temps de s’imprégner de l’ambiance glaciale des nuits d’hiver dans la ferme d’Ethan Frome. Edith Wharton a choisi de commencer son récit par la fin puis de remonter le temps pour nous permettre de découvrir en détails le destin de son personnage principal. C’est bien pensé parce qu’à chaque page qu’on tourne, on s’attend à être témoin de ce qu’on sait être censé se produire. Sauf que l’auteur conserve le suspense jusqu’au bout et que finalement, on ne savait pas tout. J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture. L’amour entre Ethan et Mattie est tellement pur. C’est incroyablement émouvant. Edith Wharton a une façon simple de décrire les événements et les sentiments de ses personnages. Il s’agit du premier amour pour Mattie et finalement, peut-être bien que c’est le cas aussi pour Ethan. L’auteur insuffle ainsi un vent de naïveté à son récit. Et cette fraîcheur, qui n’a rien à voir avec le froid glacial de l’hiver au cours duquel se déroule notre histoire, est pleine d’espoir. L’espoir fait vivre, nous dit l’adage. Mais à quel prix ? Quand survient la fin du récit, on s’attend à prendre une claque et à devoir sortir les mouchoirs. Mais ça aurait été un destin trop logique et facile pour Edith Wharton qui a décidément choisi de condamner Ethan Frome à passer le reste de ses jours dans une aura de misère financière et affective. Mais pas de la manière dont on pourrait le croire…

Note : 17/20

Ce livre en un mot : Beau

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

La guerre des clans, tome 1 : Retour à l’état sauvage

Titre : La guerre des clans, tome 1 : Retour à l’état sauvage

Auteur : Erin Hunter

Editeur :Pocket Jeunesse

Prix :   7.40 €

Nombre de pages : 306

Quatrième de couverture : Depuis des générations, fidèles aux lois de leurs ancêtres, quatre clans de chats sauvages se partagent la forêt. Mais le Clan du Tonnerre court un grave danger, et les sinistres guerriers de l’Ombre sont de plus en plus puissants. En s’aventurant un jour dans les bois, Rusty, petit chat domestique, est loin de se douter qu’il deviendra bientôt le plus valeureux des guerriers…

Mon passage préféré :

« Le Clan des Etoiles m’a envoyé un message il y a quelques lunes, avant ton arrivée dans la tribu. Je sens qu’il faut que je te le répète, à présent. Nos ancêtre m’ont dit que seul le feu sauverait notre Clan. »

Il [Nuage de feu] la dévisagea, perplexe, mais le regard étrange de la guérisseuse avait disparu.

« Fais attention à toi, reprit-elle.

– A bientôt », fit-il, hésitant.

Il repassa le tunnel de fougères. Les paroles mystérieuses de la jeune chatte résonnaient dans sa tête, incompréhensibles. Pourquoi avait-elle voulu les lui confier ? Le feu était pourtant l’ennemi de tous les habitants de la forêt. Il secoua la tête, troublé, et se dirigea vers la tanière des apprentis.

Mon avis : Ce roman fait partie de trois challenges Livraddict cette année. Je suis donc allée l’emprunter à la bibliothèque. J’ai un peu de mal à rédiger cette chronique parce que je suis très mitigée concernant ma lecture. J’ai apprécié la plume de l’auteur, l’histoire et les personnages. Tout est très réaliste. On sent qu’Erin Hunter s’est beaucoup documentée pour fournir une histoire aussi crédible que possible. Et c’est réussi. Au début, j’avais un peu peur de ne pas m’y retrouver quand j’ai découvert la liste incroyablement longue des personnages. Mais au final, je m’en suis bien sortie. En réalité, ce qui m’a dérangée est assez paradoxal. En effet, j’ai été très émue à plusieurs reprises. J’ai senti mon estomac se contracter au moins quatre fois au court de ma lecture. Si cela prouve que l’auteur a parfaitement réussi à faire en sorte que je m’imprègne de son histoire, mon émotion était malheureusement toujours teintée d’une pointe de répulsion. Je me suis rendue compte il y a quelques temps, que je pouvais lire des histoires pleines de morts, de sangs et de tueurs en série sans problème. Aujourd’hui, je réalise qu’il y a des limites à ce que mon imagination peut supporter. Si vous touchez aux animaux, oubliez-moi. Ici, l’histoire n’est pas du tout horrifique ou gore. Mais certains personnages meurent et c’est trop douloureux pour moi de penser à ses pauvres petits animaux. Surtout après la perte de mon bébé chat d’amour juste avant Noël, emporté par un chauffard à l’aube de ses cinq ans. Je pense que cette histoire mérite une très bonne note parce qu’elle m’a emportée complètement. Mais si on dit toujours qu’une mauvaise note ne signifie pas forcément que l’ouvrage est mauvais, je constate ce matin qu’une bonne note ne signifie pas toujours que l’aventure était excellente.

Note : 16/20

Ce livre en un mot : Etrange

Publié dans Chronique | Tagué , | Laisser un commentaire