Les lutins urbains, tome 4 : Le péril Groumf

Résultat de recherche d'images pour

Titre : Les lutins urbains, tome 4 : Le péril Groumf

Auteur : Renaud Marhic, Petit Reporter de l’Imaginaire

Editeur : P’tit Louis

Prix : 9.00 €

Nombre de pages : 185

Quatrième de couverture : On a volé le jouet préféré du pacha-héritier ! C’est en visite dans la Grosse Cité que le jeune prince du Pépettochistan a été dévalisé. Du coup, son père menace de déclencher la 3e Guerre mondiale si le responsable n’est pas retrouvé…
Voilà un travail pour Gustave Flicman. Car selon les autorités, aucun doute : encore un coup des Lutins Urbains ! De retour à l’Université d’Onirie, c’est pourtant un tout autre voleur que notre héros découvre…
L’étrange coupable et son complice, Le Troll, ne tardent pas à quitter la ville. En voiture Simone ! Gustave décide de suivre le duo. Il ne sait pas que l’attend le plus fou, le plus périlleux des voyages qu’il n’ait jamais imaginé…

Mon passage préféré :

Le Petit Reporter de l’Imaginaire tient à s’excuser auprès de son lectorat pour l’effronterie du Groumf qui – avec la complicité du Troll – réclame ici une série dérivée (en anglais : « spin-off ») de leurs propres aventures… Comptez sur moi pour régler ça en temps utile ! Maintenant, pour tout vous dire, ces deux-là ne sont pas les seuls. Le Pizz’Raptor veut faire de la télé ; il vient de s’inscrire à une célèbre émission culinaire… Bug le Gnome travaille à son application smartphone… Le Nain Jaune exige son comic strip chaque mois dans les kiosques… Loligoth, quant à elle, se verrait bien à la tête d’une rubrique « noirceur » dans le premier magazine venu… Et moi, là-dedans, je dois essayer de contenter tout le monde. Sans favoritisme, bien sûr ! Bon, je m’arrête là. Normalement, on n’embête pas son lectorat avec ces choses-là, n’est-ce pas… Et puis je dois encore rappeler Dreamwork Inc, Apple Inc, Marvel Entertainment Inc, et La Grosse Cité pas chère…

Mon avis : Merci du fond du coeur à Renaud Marhic, Petit Reporter de l’Imaginaire, pour m’avoir permis de découvrir son histoire. S’il s’agit de ma première incursion dans l’univers des Lutins urbains, le fait de ne pas avoir lu les tomes précédents n’a pas été un frein et, plus important, cela n’a en aucun cas gêné ma compréhension du Péril Groumf. En effet, quelques éléments sont dispersés dans les notes de bas de page pour permettre au lecteur de comprendre les différentes aventures vécues auparavant par le héros. Les personnages qu’on trouve également des les tomes 1 à 3 sont hauts en couleurs et hilarants. Rien que les imaginer est amusant. Leurs comportements et leur langage fleuri sont particulièrement truculents. Les « Psiiiiit ! » de l’auteur (notes de bas de page) fournissent au récit une originalité et une dose d’humour supplémentaire. Je les ai vraiment adorées parce que le fait que Renaud Marhic y interpelle directement le lecteur m’a beaucoup fait penser à la série Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire que j’aime tellement. Les jeux de mots et références à la pop culture ou à certaines marques permettent une double lecture par les enfants et les adultes, à partager à volonté en famille. Les quelques illustrations sont agréables. Elles permettent de mieux visualiser l’univers totalement loufoque qu’à créé l’auteur. J’ai beaucoup aimé la façon dont est expliquée l’apparition du Groumf. Le pouvoir de l’imagination des enfants est sans limites, y compris dans les histoires. A côté des situations rocambolesques, le Petit Reporter de l’Imaginaire propose un aspect très réaliste des événements. Je pense notamment aux voitures sans chauffeurs et aux raisons pour lesquelles le nombre d’accident a baissé de moitié. Il est facile d’imaginer que d’ici quelques dizaines d’années, ce genre de chose sera du domaine du probable. Je tiens à souligner le travail éditorial réalisé pour ce titre. La qualité de l’ouvrage est indéniable en ce qui concerne l’illustration de la couverture et les matériaux utilisés. A partir de 9 ans, chacun peut trouver son compte et rire des situations délicates dans lesquelles se retrouve Gustave Flicman à cause de son « amitié » avec ces drôles de lutins.

Note : 16/20

Ce livre en un mot : Délirant

 

Informations complémentaires pour les personnes qui ne me suivent pas sur Youtube

 

(Vous devriez avoir honte !)

J’ai reçu cet ouvrage de la part de l’auteur lui-même. Il s’agit d’un Service Presse que j’ai renvoyé à l’expéditeur après ma lecture, de façon à ce que d’autres blogueurs/booktubeurs puissent le découvrir. En effet, Les lutins urbains n’ont pas encore rencontré un succès suffisant pour leur permettre d’être plus largement diffusés.

Mon avis est totalement objectif et si vous voulez en avoir le coeur net, je vous invite à visionner la vidéo dédiée à la lecture de ce roman que vous trouverez sur ma chaîne Youtube.

Dans ces conditions, je vous invite à visiter la page Facebook et le blog dédiés à ces drôle de personnages avec lesquels j’ai passé un très bon moment.

https://www.facebook.com/leslutinsurbains/

http://www.les-lutins-urbains.editionsptitlouis.fr/

De plus, étant donné que les œuvres de Renaud Marhic ne sont pas disponibles dans tous les points de vente, vous trouverez ci-dessous les différents liens menant au site de la Fnac sur lequel vous pourrez vous les procurer.

Tome 1 : https://livre.fnac.com/a6494980/Les-lutins-urbains-Tome-1-L-attaque-du-pizz-raptor-Renaud-Marhic?omnsearchpos=4

Tome 2 : https://livre.fnac.com/a7779201/Les-lutins-urbains-Tome-2-Le-dossier-Bug-le-Gnome-Renaud-Marhic?omnsearchpos=3

Tome 3 : https://livre.fnac.com/a9056149/Les-lutins-urbains-Tome-3-Les-Lutins-noirs-Renaud-Marhic?omnsearchpos=2

Tome 4 : https://livre.fnac.com/a10480544/Les-lutins-urbains-Tome-4-Le-peril-Groumf-Renaud-Marhic?omnsearchpos=1

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s