Les étoiles de Noss Head, tome 2 : Rivalités

Titre Les étoiles de Noss Head, tome 2 : Rivalités

Auteur : Sophie Jomain

Editeur : J’ai Lu

Prix :   7.20 €

Nombre de pages : 379

Quatrième de couverture : Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith, mon petit ami loup-garou. J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie, rien ne se passe jamais comme on le voudrait. Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée. Je n’en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s’affronter allaient au-delà de tout ce qu’on peut imaginer. J’étais au moins sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés. Peut-être même que je ne m’en sortirais pas indemne.

Mon passage préféré : 

– Tu pourrais tuer Bambi ? me révoltai-je.

– Ben oui, si j’avais faim, il n’aurait aucune chance, crois-moi ! Ne fais pas cette tête. Il n’aurait pas le temps de souffrir, je ne suis pas une brute.

J’eux une moue boudeuse. Manger Bambi… Et puis quoi encore ?

Mon avis : Comme je l’avais dit, je me suis jetée sur Rivalités dès que j’ai terminé ma chronique de Vertige. Et je ne l’ai pas regretté. Retrouver l’univers créé par Sophie Jomain a été un réel bonheur. Cette fois, j’ai été légèrement blasée par la rencontre des nouveaux personnages. J’étais persuadée d’avoir immédiatement compris ce qu’ils étaient. Et finalement, l’auteur a réussi à m’étonner. Je m’étais trompée (même si je n’étais pas non plus à côté de la plaque). Les membres de Cercle sont des êtres très intéressants et j’ai hâte d’en découvrir encore plus à leur sujet. Je trouve qu’Hannah est un peu trop conciliante avec tout le monde. Elle a tendance à pardonner facilement et pour moi qui suis assez rancunière, ça semble parfois ridicule. Mais son personnage est attachant et son caractère force le respect. Si, à la lecture du premier tome, j’avais ouvert de grands yeux ébahis devant l’histoire d’amour naissante d’Hannah et Leith – et bien qu’elle soit toujours aussi touchante dans Rivalités – c’est plutôt le désespoir qui s’est emparé de moi au fil des chapitres de ce deuxième volume. Je crois bien avoir pleuré toutes les larmes de mon corps. D’ailleurs, c’est particulièrement frustrant de ne pas pouvoir vous en dire plus. Je ne voudrais pas vous dévoiler ce qui se passe. Sachez seulement que je viens à l’instant de refermer mon livre et que mon pauvre petit coeur sensible souffre. Au point que je vais me ruer immédiatement sur la suite !

Note : 20/20

Ce livre en un mot : Emouvant

 

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s