La guerre des clans, tome 1 : Retour à l’état sauvage

Titre : La guerre des clans, tome 1 : Retour à l’état sauvage

Auteur : Erin Hunter

Editeur :Pocket Jeunesse

Prix :   7.40 €

Nombre de pages : 306

Quatrième de couverture : Depuis des générations, fidèles aux lois de leurs ancêtres, quatre clans de chats sauvages se partagent la forêt. Mais le Clan du Tonnerre court un grave danger, et les sinistres guerriers de l’Ombre sont de plus en plus puissants. En s’aventurant un jour dans les bois, Rusty, petit chat domestique, est loin de se douter qu’il deviendra bientôt le plus valeureux des guerriers…

Mon passage préféré :

« Le Clan des Etoiles m’a envoyé un message il y a quelques lunes, avant ton arrivée dans la tribu. Je sens qu’il faut que je te le répète, à présent. Nos ancêtre m’ont dit que seul le feu sauverait notre Clan. »

Il [Nuage de feu] la dévisagea, perplexe, mais le regard étrange de la guérisseuse avait disparu.

« Fais attention à toi, reprit-elle.

– A bientôt », fit-il, hésitant.

Il repassa le tunnel de fougères. Les paroles mystérieuses de la jeune chatte résonnaient dans sa tête, incompréhensibles. Pourquoi avait-elle voulu les lui confier ? Le feu était pourtant l’ennemi de tous les habitants de la forêt. Il secoua la tête, troublé, et se dirigea vers la tanière des apprentis.

Mon avis : Ce roman fait partie de trois challenges Livraddict cette année. Je suis donc allée l’emprunter à la bibliothèque. J’ai un peu de mal à rédiger cette chronique parce que je suis très mitigée concernant ma lecture. J’ai apprécié la plume de l’auteur, l’histoire et les personnages. Tout est très réaliste. On sent qu’Erin Hunter s’est beaucoup documentée pour fournir une histoire aussi crédible que possible. Et c’est réussi. Au début, j’avais un peu peur de ne pas m’y retrouver quand j’ai découvert la liste incroyablement longue des personnages. Mais au final, je m’en suis bien sortie. En réalité, ce qui m’a dérangée est assez paradoxal. En effet, j’ai été très émue à plusieurs reprises. J’ai senti mon estomac se contracter au moins quatre fois au court de ma lecture. Si cela prouve que l’auteur a parfaitement réussi à faire en sorte que je m’imprègne de son histoire, mon émotion était malheureusement toujours teintée d’une pointe de répulsion. Je me suis rendue compte il y a quelques temps, que je pouvais lire des histoires pleines de morts, de sangs et de tueurs en série sans problème. Aujourd’hui, je réalise qu’il y a des limites à ce que mon imagination peut supporter. Si vous touchez aux animaux, oubliez-moi. Ici, l’histoire n’est pas du tout horrifique ou gore. Mais certains personnages meurent et c’est trop douloureux pour moi de penser à ses pauvres petits animaux. Surtout après la perte de mon bébé chat d’amour juste avant Noël, emporté par un chauffard à l’aube de ses cinq ans. Je pense que cette histoire mérite une très bonne note parce qu’elle m’a emportée complètement. Mais si on dit toujours qu’une mauvaise note ne signifie pas forcément que l’ouvrage est mauvais, je constate ce matin qu’une bonne note ne signifie pas toujours que l’aventure était excellente.

Note : 16/20

Ce livre en un mot : Etrange

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s