Le chardon et le tartan, tome 1

Titre : Le chardon et le tartan, tome 1

Auteur : Diana Gabaldon

Editeur : Presses de la cité

Prix :  20.50 €

Nombre de pages : 647

Quatrième de couverture : Ancienne infirmière de l’armée britannique, Claire Beauchamp-Randall passe des vacances tranquilles en Ecosse où elle s’efforce d’oublier les horreurs de la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front… Au cours d’une promenade sur la lande, elle est attirée par d’étranges cérémonies qui se déroulent près d’un menhir. Elle s’en approche et c’est alors que l’incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement ! 1743. L’Ecosse traverse une période troublée. Les Highlanders fomentent un nouveau soulèvement contre l’occupant anglais et préparent la venu de Bonnie Prince Charlie, le prétendant au trône. Plongée dans un monde de violences et d’intrigues politiques qui la dépassent, Claire ne devra compter que sur elle-même pour surmonter les multiples épreuves qui jalonnent ce formidable voyage dans le temps. Elle connaîtra l’aventure et les périls, l’amour et la passion. Jusqu’au moment crucial où il lui faudra choisir entre ce monde palpitant qu’elle aura découvert et le bonheur qu’elle a connu et qui, désormais, lui paraît si lointain…

Mon passage préféré :

– Ne t’inquiète pas, disait-il. Tu apprendras. Ce n’est pas facile quand ta petite queue ne dépasse pas ton nombril.

Je passai ma tête dans l’angle et le découvris assis sur une souche en pleine conversation avec son homonyme. Ce dernier se débattait virilement avec les plis de son petit sarrau.

– Qu’est-ce que tu fais à cet enfant ? demandai-je, intriguée.

– Je lui apprends l’art difficile de ne pas se pisser sur ses souliers. C’est la moindre des choses de la part d’un oncle.

Mon avis : Le chardon et le tartan est le premier tome d’une série écrite par Diana Gabaldon et dont le titre d’ensemble en anglais est Outlander. Si ce nom ne vous est pas inconnu, c’est probablement parce que depuis 2014, cette série a été adaptée pour le petit écran et diffusée sur la chaîne anglais Starz et qu’elle est fidèlement suivi par plusieurs millions de téléspectateurs, dont ma BFF. Qui me harcèle depuis 2014 pour que je la regarde. Diane, si tu passes par ici, tes prières ont été finalement entendues. Bien que je ne sois pas particulièrement friande de voyages dans le temps, je rêve de visiter un jour l’Ecosse. Et si j’ai enfin pris le temps de découvrir cette saga, c’est parce qu’elle est citée dans plusieurs challenges Livraddict que je suis. C’était l’occasion ou jamais et je n’avais plus vraiment d’excuses pour ne pas m’y atteler. Et je me suis dit que si jamais je n’accrochais pas, je pouvais toujours abandonner ma lecture. Ce que, au final, je n’aurais fait pour rien au monde. Je viens juste de terminer ce premier tome et j’ai hâte de découvrir ce que donne cette histoire filmée. J’avais tellement de mal à lâcher mon roman pour aller travailler ou dormir. J’avais l’impression de ne pas tourner les pages assez vite et pourtant, à chaque paragraphe, j’espérai que l’histoire ne s’arrête jamais. Dès les premières pages, j’ai adoré le personnage de Claire. Elle est intelligente, drôle, indépendante et n’a pas peur de dire ce qu’elle pense. Quant à Jamie, disons qu’il n’a pas réussi à déloger Darcy de sa place dans mon coeur, mais qu’il ne me laisse pas insensible. Son côté homme de Cromagnon qui ne me plaît pas du tout est largement pardonné quand son charme naïf, tendre et sauvage à la fois apparaît. Il est loin d’être parfait, mais aucun homme ne l’est. Et il est loin d’être le pire. En parlant du loup, Jonathan Randall est l’un des personnages les plus antipathiques qu’il m’ait été donné de croiser dans mes aventures littéraires. Et pourtant, mes références sont pleines de Comte Olaf, Lord Voldemort et autres Sauron… Diana Gabaldon a réussi à m’entraîner à sa suite dans les Highlands et je ne demande qu’à les découvrir de mes propres yeux. Sa plume est parfaite. Elle parvient à m’enchanter grâce à ses descriptions des paysages, des habitations et des personnages autant qu’elle arrive à me faire frissonner par le suspense, l’horreur et l’érotisme de certaines scènes. L’auteur semble s’être largement documentée pour nous offrir une histoire la plus réaliste possible. C’est très appréciable. Il n’y a qu’une chose qui m’ait dérangée. Le récit est à la première personne et on avance donc en même temps que Claire. On lit ce qu’elle voit, ce qu’elle pense, ce qu’elle entend. Quand elle surprend la conversation entre Colum et Dougal, l’identité de la personne dont ils parlaient avec tant de véhémence était pour moi une évidence. Le fait que Claire n’ait pas compris m’a paru totalement absurde étant donné que tous les éléments dont je disposais pour deviner moi-même venaient d’elle. J’ai adoré découvrir ce pan de l’Histoire que j’ignorais complètement, n’ayant jamais été très attentive dans cette matière à l’école. Je suppose que si mes professeurs avaient réussi à me la rendre aussi intéressante que Diana Gabaldon, j’aurais eu d’excellentes notes tout au long de ma scolarité.

Note : 20/20

Ce livre en un mot : Incroyable

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le chardon et le tartan, tome 1

  1. Je suis d’accord avec toi sur le fait que ce livre est juste fantastique mais contrairement à toi c’est Claire qui me tape le plus sur le système… Je la trouve beaucoup trop froide :/ Mais j’adore Jamie et son coté homme de cromagnon est justement super mignon car il pense savoir tout faire  » comme on le fait  » mais il reste ouvert à la façon de voir la vie plus moderne de Claire 🙂

    • lizzybathory dit :

      Je pense que compte tenu de ce qu’elle traverse, il n’est pas plus mal que Claire soit parfois froide. Je ne suis pas certaine qu’elle survive à cette époque en étant trop sentimentale. Mais je comprends parfaitement ton point de vue. Quant à Jamie, j’aime aussi sa façon de croire que les choses qu’il connait sont forcément les bonnes et qu’il réussisse malgré tout à faire confiance à Claire. Merci beaucoup pour ton message 😊

      • Oui c’est sur, mais par exemple vis à vis des animaux tout ça je la trouve assez médisante 🙂 Mais ce n’est qu’un avis 🙂 Avec plaisir ! Bonne continuation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s