Le journal de Mr Knightley

Titre : Le journal de Mr Knightley

Auteur : Amanda Grange

Editeur : Milady

Prix : 2.99 €

Nombre de pages : 336

 Quatrième de couverture : Revivez la fabuleuse histoire d’Emma de Jane Austen à travers le point de vue de Mr Knightley. Riche propriétaire terrien, le gentilhomme est à la fois amusé et exaspéré par sa jolie voisine, l’espiègle Emma Woodhouse. Pour occuper sa solitude, la jeune femme met à profit ses talents d’entremetteuse dont les conséquences désastreuses bouleversent la petite ville. Quand le séduisant Frank Churchill, objet de toutes les convoitises, s’établit à Highbury, Mr Knightley est dévoré par la jalousie…

Mon passage préféré :

– Si je l’aimais, oui. Mais je n’éprouve rien pour elle. Quand elle est repartie quelque temps à Bath, elle ne m’a pas manqué.

– Pourquoi aurait-ce été le cas ? Vous étiez bien occupé. Vous ne pouvez espérer vous languir d’elle comme un jouvenceau. Aucun de vos amis ne vous manquerait si vous deviez ne pas les voir pour une courte période.

– Emma me manque toujours, quand je quitte Highbury.

– Vraiment ? s’exclama-t-il, surpris.

– Oui, vraiment.

– Je vois, conclut-il, pensif. Et vous n’avez rencontré personne qui puisse vous intéresser ? Personne n’a retenu votre attention, ne vous a amusé ni intrigué ?

– Si, parfois, mais mon intérêt s’est vite émoussé. Quand je me projette avec ces femmes dans le futur, je m’aperçois que l’idée de passer la soirée avec l’une d’entre elles ne m’attire pas autant que la perspective d’une visite à Hartfield ; et je serais bien bête de renoncer à ce que j’ai, pour le remplacer par quelque chose qui me plaira moins.

– N’avez-vous pas rencontré de belles femmes ?

– Quelques-unes. Mais je crois que je ne partage pas l’opinion courante sur la beauté. Je préfère contempler Emma.

– Vraiment ?

– Oui. Vraiment.

– Et qu’en déduisez-vous ?

– Que je n’ai pas encore rencontré la femme qu’il me fait, et qu’il ne sert à rien que je me marie si cela ne doit pas rendre ma vie plus agréable qu’elle ne l’est déjà, à m’occuper de mon domaine, à rendre visite à mes voisins, et à passer mes soirées avec Emma.

Il rit, bien que je n’en comprenne pas la raison. Il n’y avait rien de drôle dans mes propos.

– J’ai le pressentiment que vous convolerez avant la fin de l’année, me déclara-t-il alors.

Mon avis : Du même auteur, j’avais adoré Le journal de Mr Darcy. Mais dans cette relecture d’Emma, je n’ai pas eu l’impression de retrouver le personnage de Mr Knightley. Ou en tout cas, je n’y ai pas vu l’image que je m’étais faite de lui. J’ai apprécié son côté naïf parce qu’en tant que lecteur, et même sans avoir lu l’oeuvre originale, on comprend tout de suite qu’il est éperdument amoureux d’Emma. Alors que malgré tous les compliments qu’il lui fait et toute la tendresse qu’il porte à chacun de ses actes, il ne se rend compte de rien. C’est pour cette raison que j’ai choisi ce passage comme moment préféré. Je trouve qu’il reflète parfaitement ce que j’ai le plus apprécié dans cette revisite. En revanche, j’ai été assez surprise de découvrir Georges Knightley comme un jeune homme désirant presque à tout prix se trouver une épouse. Bien sûr, Amanda Grange s’approprie les personnages de Jane Austen et libre à elle de les décrire à sa manière, tant qu’elle ne va pas complètement à l’encontre de l’idée de départ. Mais ce côté de la personnalité du personnage ne me serait absolument pas venu à l’esprit. Il me semblait plutôt qu’il était un homme tout à fait conscient de sa fortune et de son rang et qu’il était parfaitement heureux de passer son temps libre à s’occuper lui-même de la gestion de son domaine et de ses terres, sans avoir besoin d’une présence féminine, étant donné qu’il possédais déjà l’amitié d’Emma. En dehors de ce petit bémol, je concède qu’Amanda Grange à un talent indéniable pour nous transporter dans l’univers de Jane Austen et que c’est un vrai plaisir de retrouver les personnages que nous aimons tant sous un nouveau jour. Elle parvient à retranscrire les quelques scènes auxquelles nous aurions aimé assister à la lecture d’Emma. Tout ceci dans le respect du style si particulier d’un auteur si cher à mon coeur.
Note : 17/20

Ce livre en un mot : Romantique

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s