La magie du rangement

Couverture La magie du rangement

Titre : La magie du rangement

Auteur : Marie Kondo

Editeur : First Editions

Prix : 17.95 €

Nombre de pages : 270

 Quatrième de couverture : Le livre que vous tenez entre les mains est spécial. Il vous initie à KonMari, une méthode de rangement révolutionnaire… et pas seulement pour vos placards ! En pliant vos T-shirts, en sélectionnant vos livres, en vous débarrassant enfin du superflu qui vous encombre depuis des années, c’est un peu de vous que vous (re)découvrirez. Le rangement deviendra un événement à part entière et vous éprouverez une nouvelle forme de joie. Préparez-vous, il y aura un « avant » et un « après » La Magie du rangement. Parmi les 2.6 millions de lecteurs de ce livre ingénieux, certains ont changé de carrière, d’autres ont perdu du poids, d’autres encore se sont aimés davantage. Tous à leur niveau se sont révélés à eux-mêmes. Vous êtes partant ? Alors oubliez tout ce que vous savez déjà en matière de rangement et révolutionnez votre intérieur, dans tous les sens du terme !

Mon passage préféré :

Pour ce qui est du papier toilette, le stock record est de 80 rouleaux. « J’ai des problèmes intestinaux, voyez-vous… Un rouleau ne me fait pas beaucoup de temps », m’a donné comme excuse la cliente. Mais, même en vidant un rouleau par jour, elle disposait là d’une réserve pour trois mois. Je ne suis pas certaine que, même en passant la journée à s’essuyer le derrière, elle aurait utilisé tout un rouleau. Et je ne vous dis pas l’état de son séant. Je me suis alors demandé si je ne devrais pas lui donner de la crème adoucissante plutôt que des cours de rangement.

 

Mon avis : Tout n’est pas bon à jeter dans la méthode KonMari. Tout n’est pas bon à garder non plus. Enfin, je suppose que cela dépend de la façon que chacun a d’appréhender les choses. Pour ma part, je ne suis pas du tout du genre à parler à mes objets ou à remercier mon appartement de m’accueillir. Tout ce côté spirituel de « communion avec vos affaires », ça ne me ressemble pas. En revanche, j’aime beaucoup l’idée de regrouper le même type d’objets (vêtements, livres, DVD…) et de les évaluer un par un pour décider de la garder ou non. Je pense que c’est en effet un méthode efficace. Le fait d’avoir tous mes vêtements devant moi me permettra d’effectuer le tri une bonne fois pour toute dans ma garde-robe. De plus, le critère employé pour choisir ou non de se débarrasser de toutes ces choses me plaît énormément. Il ne faut garder que ce qui nous procure de la joie. Chacun est libre d’interpréter ce critère comme il le souhaite, évidemment. Le sentiment de joie ressenti par chacun de nous étant différent et dépendant de différents éléments, il me semble logique que chaque individu ait une façon de choisir quoi conserver qui ne soit pas la même que son voisin. Ce que j’apprécie tout particulièrement dans cette façon de procéder, c’est qu’une fois débarrassée de toutes les choses qui n’ont pas beaucoup d’importance pour moi, je devrais n’être entourée que de choses que j’aime vraiment. Je trouve ça très motivant. D’ailleurs, ce livre a rempli sa mission à mes yeux : me donner envie de faire le grand ménage dans toutes mes affaires et me fournir des pistes pour entamer sereinement le rangement. Je n’en demandais pas plus. Je vais prêter La magie du rangement à ma mère parce que mes parents ont une maison assez grande dans laquelle se sont entassés tout un tas de trucs qui n’y ont absolument pas/plus leur place. Si elle réussi à avoir le même déclic que moi, j’en serai ravie. J’espère qu’elle pourra ainsi ne s’entourer que de choses qui lui font réellement du bien. C’est tout ce que je souhaite pour mes parents. Et c’est pour ces raisons que je vais donner la moyenne à ce livre. Parce que sans cela, il ne l’aurait certainement pas atteinte. Marie Kondo répète un million de fois les même choses. C’est comme si elle avait réalisé qu’elle ne pouvait pas écrire plus de 100 pages juste avec l’explication de sa méthode et qu’elle avait eu besoin de remplir les 170 restantes d’une façon ou d’une autre. De plus, soyez prudents ! Lorsqu’elle évoque les papiers, elle préconise de ne rien garder. Or, la législation française nous oblige à conserver certains documents pendant une période donnée. Enfin, sa méthode consiste à JETER toutes les choses qui ne nous sont plus utiles. Elle parle de plus de 50 sacs-poubelle chez certains de ces clients. Le record étant de 200 sacs ! Je trouve ça aberrant ! Et je sais déjà que je ne jetterai pas mes affaires si elles sont encore en bon état. Je vais les stocker à la cave pour les vendre à la prochaine brocante qui aura lieu près de chez moi. Ainsi, plutôt que de leur dire « Merci de m’avoir rendu service pendant tant de temps », je pourrai ne pas leur dire « Merci de m’avoir rapporté 5 € » ! Vider sa maison, oui. Mais en remplissant son compte en banque, c’est tout de même plus agréable !

Note : 13/20

Ce livre en un mot : Amusant

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s