La Trilogie du Mal, tome 1 : L’âme du Mal

Titre : La Trilogie du Mal, tome 1 : L’âme du Mal

Auteur : Maxime Chattam

Editeur : Pocket

Prix :  7.40 €

Nombre de pages : 514

Quatrième de couverture : Le bourreau de Portland, qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper, est mort. Pourtant, le carnage continue. L’inspecteur Joshua Brolin, qui avait mis ce monstre hors d’état de nuire, doit aujourd’hui poursuivre son double. Cette fois, l’espoir n’est plus permis : le Mal a une grande famille et ses frères sont légion…

Mon passage préféré : 

« Par moi l’on va dans la cité dolente,
Par moi l’on va dans le deuil éternel,
Par moi l’on va parmi la gent perdu,
Il n’a créé avant moi que les choses
Éternelles, et moi, éternelle je dure
Vous qui entrez laissez toute espérance. »

Elle relut les vers rapidement et le malaise se fit plus pesant. C’étaient les mots inscrits sur la porte de l’Enfer.

Mon avis : Il se trouve que c’est le premier roman de Maxime Chattam que je lis. Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir entendu beaucoup de bien de cet auteur (ici, une certaine étoile se reconnaîtra…). N’étant pas forcément attirée par le genre, j’ai préféré m’abstenir. Seulement voilà… Ce Monsieur Chattam est très apprécié et il a fini par atterrir dans ma PAL d’autorité, grâce à l’intervention généreuse d’un géant fort sympathique. Du coup, me voilà plongée en plein cauchemar. J’ai un faible pour la série Criminal Minds. Du coup, tout l’aspect psychologique des enquêtes m’intéresse. Je me suis donc tout de suite attachée au personnage principal. Cependant, malgré les nombreuses descriptions qui sont faites de lui, j’ai encore du mal à me l’imaginer. C’est probablement dû au fait que son apparence physique est presque contradictoire par rapport à ce qu’il est réellement. On découvre les différents métiers qui entourent ces enquêtes criminelles et bien que des drames se jouent sous les yeux des professionnels, Chattam réussi à nous faire comprendre que pour eux, c’est la routine. Evidemment, l’horreur des crimes décrits ici dépasse ce qu’aucun des personnages a jamais pu voir au court de sa carrière. Mais ils ont tous cette part de nonchalance à un moment donné, qui est presque dérangeante pour nous. Certains sont plus sympathiques que d’autres mais tous sont remarquablement réalistes. Je comprends que cette trilogie ait été adaptée en bande-dessinée et je pense qu’elle ferait un excellent téléfilm. Le rythme et le suspense sont incroyables. J’ai eu du mal à me détacher de ma lecture. J’ai particulièrement apprécié le prologue. En effet, à aucun moment on ne voit le rapport entre cette courte histoire et le reste de l’intrigue. Et je n’ai pas arrêté de me poser la question : Mais qu’est-ce qu’il voulait faire avec ce truc ? Je me suis même demandée s’il ne l’avait pas simplement écrit comme ça, puis oublié. Alors qu’en fait, pas du tout. Tout prend son sens dans les dernières pages. Chattam est un véritable maître du suspense. Lorsque l’un de ses chapitres se termine par un cliffhanger, il est souvent suivit par le point de vue d’un autre personnage sur une autre scène. Du coup, notre curiosité (souvent morbide) n’est pas immédiatement satisfaite. C’est particulièrement frustrant. Surtout quand vous vous dîtes : « Oh non, je ne peux pas m’arrêter maintenant. Allez, encore un chapitre pour savoir ce qui va se passer. » Et au final, on se retrouve à lire encore deux chapitres, puis trois, puis cinq… Mais c’est tellement bon ! On démarre dans l’horreur et on se dit qu’il est impossible que ce soit pire. Mais l’auteur a plus d’un tour dans son sac et ses nombreuses recherches scientifiques donnent un réalisme saisissant à toute son histoire. Plus on avance dans le récit, plus la crainte nous étreint. On sentirait presque le souffle du tueur sur notre nuque et la goutte perverse de sueur froide nous dégouliner dans le dos. Et on en redemande !

Note : 20/20

Ce livre en un mot : Intense

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La Trilogie du Mal, tome 1 : L’âme du Mal

  1. L’un des meilleurs thrillers que j’ai lu, et de loin 🙂 Intense, comme tu dis !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s