De fièvre et de sang

Couverture De fièvre et de sang

Titre : De fièvre et de sang

Auteur : Sire Cédric

Editeur : Le Pré aux Clercs

Prix : 18 €

Nombre de pages : 446

 

Quatrième de couverture : Une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée sur un matelas couvert de sang. Elle sait qu’elle va mourir, toute tentative de fuite semble inutile. La douleur n’est rien en comparaison de la peur panique qui s’est emparée d’elle … Le commandant Vauvert mène l’enquête en compagnie d’une profileuse albinos, Eva Svärta. Personnage excentrique et hors norme, Eva a un véritable sixième sens qui fait d’elle une redoutable traqueuse de l’ombre. Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d’un tueur en série qu’ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang. S’agit-il d’une réincarnation, d’un spectre, d’un homme, d’une femme, d’une créature d’un autre monde ?

Mon passage préféré : 

– Pas avec autant de férocité, non. Il y a une volonté de déshumaniser ces filles au dernier degré. Enlever leur visage, c’est nier leur statut d’être humain. Et je vous rappelle qu’on a jamais retrouvé ces trophées …

– Que le tueur a gardés en sa possession, conclut Ô.

– C’est ce que je crois. Qu’en pensez-vous ? demanda Eva.

Ô soupira.

– Que nous sommes dans la merde.

Mon avis : J’ai adoré ! On m’avait tellement mise en garde par rapport à ce livre en me disant que c’était trop violent pour moi que j’ai presque été déçue. Mais au final, ce que j’en retiens, c’est qu’à part ceux qui compte, les gens sont seulement persuadés qu’ils nous connaissent, sans nous connaître vraiment et que Sire Cédric a un style que j’aime beaucoup. Je ne vais pas me ruer en librairie pour lire tous ses ouvrages, mais s’il apparaît à nouveau dans un challenge, je n’hésiterai pas à continuer ma découverte de cet auteur. Je pense que le côté fantastique de l’intrigue a compté pour beaucoup dans mon appréciation. D’autant plus qu’il est question d’un personnage qui m’a toujours un peu fascinée. Sire Cédric n’a pas de temps à perdre en présentation introductive des  personnages et des lieux. On entre directement dans le vif du sujet. Le suspense est présent du début à la fin du récit et les personnages sont tous dotés d’une personnalité qui m’a fait les apprécier immédiatement. Sauf ce crétin de Deveraux, évidemment. L’atypisme d’Eva lui confère un charme exceptionnel et son passé douloureux qui refait surface nous attire inexorablement vers les tomes suivants. Le charisme impressionnant de Vauvert, ne laissant pas soupçonner la tendresse de son coeur, est particulièrement séduisant. Le style de l’auteur, bien que très sanglant, est agréable et rythmé par des chapitres courts. Le vocabulaire est parfois vulgaire mais courant. J’ai d’abord été surprise par l’emploi de deux temps différents (le passé simple pour les chapitres d’enquête et le présent pour les scènes de torture). Mais c’est très bien vu ! De cette façon, on a vraiment l’impression que le temps s’écoule au ralenti pour les forces de l’ordre qui auraient bien besoin que leurs recherches avancent plus vite et on vit en direct la douleur et les cris des victimes que rien ne semble pouvoir arrêter. Les descriptions sont précises et les images horribles nous viennent facilement en tête. Mais entre l’imagination de notre cerveau et les images par lesquelles nous sommes mitraillés à longueur de journée à la télévision, il y a une grande différence. Notre cerveau se connaît, il sait ce qu’il peut endurer. Notre imagination édulcore les images de violence de façon à ce qu’on sache exactement ce qui se passe, sans pour autant nous rendre malade. Et la part de fantastique de l’histoire rend le tout totalement impossible à envisager dans notre réalité. C’est ce que j’ai le plus apprécié. Ca fiche un peu la trouille, mais on peut s’endormir tranquillement. En sachant que le monstre restera bien au chaud dans son livre. En tout cas, ce monstre-là …

Note : 17/20

Ce livre en un mot : Excellent

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s