Les anges déchus, tome 4 : Finale

Couverture Les Anges déchus, tome 4 : Finale

Titre : Les anges déchus, tome 4 : Finale

Auteur : Becca Fitzpatrick

Editeur : MsK

Prix : 17 €

Nombre de pages : 400

Quatrième de couverture : En tombant amoureuse de Patch, un ange déchu, Nora a dit adieu à une vie ordinaire. Pourtant, elle ne s’attendait pas à se retrouver à la tête d’une armée de néphilims, les ennemis jurés de celui qu’elle aime.Alors que leur histoire d’amour est plus dangereuse que jamais, Nora se retrouve face à un choix impossible : prendre le commandement des néphilims et déclarer la guerre à Patch ou refuser le combat et condamner à mort sa famille et ses amis.

Mon passage préféré : 

– Je te fais le serment, Nora Grey, en ce jour et pour l’éternité, de me donner à toi. Je t’appartiens. Mon amour, mon corps, mon âme sont désormais en ta possession et sous ta protection.

Mon avis : J’ai du mal à croire que c’est terminé. L’avantage d’avoir sous la main une saga complète, c’est qu’on reste plongé dedans du début à la fin, sans interruption. Malheureusement, quand l’histoire est aussi bonne, on a beaucoup de mal à se retenir de l’engloutir en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Et je n’ai pas résisté à l’attraction qu’exerçait Patch sur moi. Ce tome est le plus complexe de la série. La guerre se prépare et Nora doit prendre conscience de ses responsabilités. Becca Fitzpatrick introduit un peu plus de violence dans ce dernier tome. Le thème de la trahison est bien entendu toujours présent et je m’étonne que Nora soit parfois si naïve. Après tout ce qu’elle a vécu, elle ne devrait plus accorder sa confiance aussi facilement. Patch est toujours exceptionnel. Il m’est presque douloureux de le quitter. Vee est remontée dans mon estime et Scott a largement augmenté sa côte de popularité envers mes réticences. Mes réflexions concernant l’inspecteur Basso ont enfin eu les réponses qu’elles attendaient depuis le premier tome. Je suis ravie que Dabria se soit trouvée parmi les déchus de la dernière scène où ils apparaissent. Bon débarras. Et je réitère ma joie concernant Marcie. Franchement, n’auraient-ils pas pu s’occuper d’elle dès le début ? Remarquez, s’ils l’avaient fait, l’issue de cette histoire aurait été toute autre. Et elle me satisfait parfaitement ainsi. Quoi que j’ai trouvé que l’épilogue était peut-être de trop. Les anges déchus fait définitivement partie de mes sagas favorites. J’y ai retrouvé toute les émotions que j’avais éprouvées à la lecture de mes livres préférés. La joie, la peine, l’euphorie même parfois. J’ai ri, j’ai eu le coeur serré et les larmes aux yeux. Je ne remercierai jamais assez Becca Fitzpatrick d’avoir créé cet univers et ces personnages si incroyables. Si vous avez la chance de ne pas avoir encore découvert Patch et Nora, je ne peux que vous conseiller de vous jeter dessus.

 Note : 20/20

Ce livre en un mot : Angélique

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s