Contes des Royaumes, tome 1 : Poison

Couverture Contes des Royaumes, tome 1 : Poison

Titre : Contes des Royaumes, tome 1 : Poison

Auteur : Sarah Pinborough

Editeur : Milady

Prix : 12,90 €

Nombre de pages : 222

 

Quatrième de couverture : Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction. Rappelez-vous l’innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d’amour sincère … … et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu’elle n’a jamais été révélée …

 

Mon passage préféré :

« – Regarde ! Regarde ! C’est ici que mène la piste des petits morceaux de pains.

– Oh, une barrière en chocolat.

Des petits rires. Des murmures.

Elle se courba en deux, prit son allure fragile et se prépara à accueillir ses visiteurs. Elle était bien contente. Elle jeta un coup d’œil au dehors à travers les rideaux. Un garçon et une fille. Ni trop jeunes, ni trop vieux. Et le petit garçon avait de bonnes joues. Elle sourit et l’eau lui vint à la bouche. Elle avait bien mérité un bon dîner. »

 

Mon avis : Surfant sur la vague actuelle des adaptations de contes à la télévision (Once Upon a Time, Beauty and the Beast …) ou au cinéma (La Belle et la Bête, Maléfique …), Sarah Pinborough nous propose de découvrir, ou plutôt de redécouvrir, la plus célèbre de toutes les histoires : Blanche-Neige. La couverture de ce livre de poche relié est sublime et donne immédiatement envie de se plonger dans l’histoire, comme nous invite à le faire la quatrième de couverture. Si vous pensez connaître les personnages et le contexte, oubliez tout ce que vous croyez savoir. Sarah Pinborough a complètement réinventé le conte des frères Grimm. Lilith, belle-mère de Blanche-Neige (surnom de la jeune princesse dont le véritable nom n’est jamais dévoilé) ne supporte pas le comportement si insouciant de sa belle-fille. Pour se faire respecter de ses sujets, elle profite du départ à la guerre de son mari pour faire régner la terreur sur le royaume. Les nains (peu sont en réalité vraiment exploités) sont employés à la mine et Blanche-Neige est une femme forte, fière et indépendante. Dans ces conditions, un prince sera-t-il suffisamment ouvert d’esprit pour vouloir la prendre pour épouse ? J’ai beaucoup aimé découvrir le personnage de Lilith. Ici, elle ne connait rien à l’amour véritable. Elle n’en a jamais fait l’expérience et préfère donc inspirer la crainte. Sa vie à des airs de fatalité et il semble que tout lui échappe. Même lorsqu’elle tente de faire amende honorable auprès de sa belle-fille, le sort s’acharne contre elle. Blanche-Neige n’est qu’une ombre dans le décor de cette histoire. Tous les évènements tournent surtout autour des personnages habituellement secondaires (la méchante reine, le chasseur, les nains, le prince …). La seule chose qui m’a gênée, c’est l’amalgame des contes. Ainsi, au cœur de l’histoire de Blanche-Neige, on peut rencontrer Aladdin et l’ogresse d’Hansel & Gretel. Mais ce n’est vraiment pas prépondérant. Ce roman est bel et bien une réécriture plus cruelle du conte qui en faisait déjà voir des vertes et des pas mûres à la jeune princesse. Il a été un véritable plaisir à découvrir et je ne saurais vous dire ce qui m’a manqué pour lui attribuer une meilleure note. Probablement cette fin qui m’a laissée … sur ma faim. J’ai hâte de découvrir les deux prochains volumes de ces Contes des Royaumes qui reprendront d’abord l’histoire d’une certaine Cendrillon, puis celle de la Belle au bois dormant (entreprise risquée après le remaniement extrême d’Anne Rice).

Note : 15/20

Ce livre en un mot : Surprenant

La Plume de l'Argilète

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Contes des Royaumes, tome 1 : Poison

  1. sphinxou dit :

    J’ai lu beaucoup de chroniques sur ce livre et j’en ressort mitigée ; si je tombe dessus un jour peut-être me laisserai-je tenter 🙂

  2. Phebusa dit :

    Je me laisserai bien tenter car j’adore les contes et car la couverture du livre est magnifique (ouiii, je suis faible !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s