Journal de Stefan, tome 4 : L’éventreur

Journal de Stefan, tome 4 - L'éventreur

Titre : Journal de Stefan, tome 4 : L’éventreur

Auteur : L. J. Smith, Julie Plec, Kevin Williamson

Editeur : Hachette – Black Moon

Prix : 15,50 €

Nombre de pages : 260

Quatrième de couverture : Angleterre, 1888. Cherchant à échapper à son passé sanglant, Stefan s’installe dans la paisible campagne anglaise. Il commence peu à peu une nouvelle vie, mais reste hanté par le souvenir de Katherine, qu’il continue de haïr autant qu’il l’a aimé. Bientôt, à Londres, une rumeur court sur un certain Jack l’Eventreur. Stefan, lui, est convaincu qu’un vampire se cache derrière ce mystérieux meurtrier. Un vampire cruel et sournois : son frère Damon. Stefan se met en devoir de l’arrêter. Quand il découvre le message « Salvatore : je me vengerai » laissé à son attention, Stefan perd pied. Et si Damon était en fait en danger ?

Mon passage préféré :

Les gens nous conduisent à notre perte. Nous faillissons à cause des relations humaines. Lexi me l’avait répété à de nombreuses reprises au cours des dernières années. Je m’étais toujours contenté de hocher la tête mais, parfois, je me demandais pourquoi. Parce que s’il était facile d’éviter la compagnie des humains lorsque j’étais avec Lexi, je paraissais instinctivement attiré par eux dans mes moments de solitude. Et quel problème y avait-il à cela ? Juste parce que j’étais un monstre ne signifiait pas que je n’accordais plus d’importance à l’amitié. Mais alors quand mon coeur s’endurcirait-il enfin ? répétais-je avec impatience. Lexi, immanquablement, éclatait de rire. Jamais, j’espère. C’est précisément ce qui garantit que tu restes humain. Dans ton cas, c’est autant une bénédiction qu’une malédiction.

Mon avis :  L’horreur et la terreur qu’inspirent le nom de Jack l’Eventreur fascinent encore de nos jours. C’est donc un coup de maître d’utiliser le célèbre meurtrier pour nourrir ce quatrième volume de la saga. Je regrette seulement que l’on ait qu’effleuré le sujet. La naïveté de Stefan a enfin eu raison de mes nerfs. Son obstination à toujours vouloir croire son frère coupable de tous les maux de la terre m’exaspère. Heureusement que la fin du roman suggère une sorte de trêve entre les deux vampires. Damon reste fidèle à lui-même : charmeur et terriblement attirant. De nouveaux personnages apparaissent mais le schéma utilisé par l’auteur me semble être toujours le même, très similaire au tome précédent. Le trajet en train m’a paru moins long grâce à l’écriture fluide, agréable à lire. Cependant, si les scénarios s’essoufflent, il est préférable d’arrêter les frais. Plus que deux tomes avant la fin …

Note : 14/20

Ce livre en un mot : Répétitif

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s