Une place à prendre

Une place à prendre

Titre : Une place à prendre

Auteur : J. K. Rowling

Editeur : Grasset

Prix : 24 €

Nombre de pages : 680

 

Quatrième de couverture : Bienvenue à Pagford, petite bourgade en apparence idyllique. Un notable meurt. Sa place est à prendre … Comédie de mœurs, tragédie teintée d’humour noir, satire féroce de nos hypocrisies sociales et intimes, ce premier roman pour adultes révèle sous un jour inattendu un écrivain prodige.

Mon passage préféré :

Kay, qui ne l’avait jamais vue qu’en manteau, remarqua tout de suite son bustier orange et le soutien-gorge en dentelle dont il ne masquait aucun détail. Son visage était encore plus mat que sa poitrine tannée comme du cuir ; son maquillage, trop épais, était peu flatteur, et ses mules dorées à talons hauts, assorties aux créoles qui gigotaient au bout de ses lobes, étaient, de l’avis de Kay, vulgaires. Elle reconnut aussitôt en Samantha l’une de ses femmes qui aimaient les soirées déchaînées entre filles, qui trouvaient hilarant de faire une surprise à une copine en lui envoyant un chippendale à domicile, et qui, invitées à une fête, finissent ivres mortes et draguaient tous les hommes mariés.

Mon avis : Attendu par des millions de fans, ce nouveau roman de J. K. Rowling fait pas mal de vagues. Certains l’ont adoré, d’autres sont partagés, d’autres encore en ont été écœurés. Pour ma part, je me range sans hésitation dans la première file. De Harry Potter, on ne retrouve rien, mise à part cette sensation désagréable quand on est obligé de mettre sa lecture en pause. A plusieurs reprises, je me suis surprise de la vitesse à laquelle je dévorais les pages. Une fois prise dans le chahut de cette petite ville, je ne pouvais plus la quitter. Il fallait absolument que je découvre ce qui arriverait à chacun des personnages. La quatrième de couverture résume parfaitement l’histoire : « Un notable meurt. Sa place est à prendre … » Mon passage préféré est celui-ci parce qu’il reflète parfaitement l’ambiance et la mentalité générale du roman. Quand Barry Fairbrother meurt, dès le premier chapitre, Pagford devient plus que jamais le théâtre de l’hypocrisie et de l’horreur dont sont capables ses habitants. Tous les personnages de ce roman, du gamin de trois ans issu d’une famille des bas quartiers à l’homme respectable souhaitant imposer sa volonté, sont ridicules, méprisables et insupportables. Mais c’est ce qui fait tout le charme de l’histoire. Sans cette multitude de caractères tous plus exécrables les uns que les autres, cette course au pouvoir ne serait qu’une promenade de santé. A mon avis, on aime ou on déteste. Il n’y a pas vraiment de place pour une commune mesure ici. J’ai beaucoup aimé le principe de la première partie : 1 chapitre = 1 journée du point de vue de plusieurs personnages. Ce style de narration est présent tout du long mais il est moins flagrant, jusqu’à la toute fin où l’on revient à ce principe. Il est vrai qu’il y a beaucoup de personnages mais cela ne m’a pas dérangée. On comprend très rapidement qui est qui et quelles relations chacun entretient avec les autres. Je ne vois vraiment aucun point négatif à ce roman parce que même le malaise que j’ai ressenti en fermant la dernière page m’a semblé naturel et vraiment juste. Vous l’aurez compris, Une place à prendre est pour moi un coup de cœur. J. K. Rowling souhaitait se détacher de cette image d’auteur jeunesse qui lui collait à la peau depuis Harry Potter. Selon moi, elle réussit là un véritable coup de maître. Félicitations, Madame Rowling.

Note : 20/20

Ce livre en un mot : Vrai

La Plume de l'Argilète

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s