Tout ce qu’il voudra, tome 2 : Tous les coups sont permis

Tout ce qu'il voudra, tome 2 - Tous les coups sont permis

Titre : Tout ce qu’il voudra, tome 2 : Tous les coups sont permis

Auteur : Sara Fawkes

Editeur : Marabout

Prix : 3,99 €

Nombre de pages : 64

Collection : Red Velvet

Quatrième de couverture : Lucy n’a jamais rencontré d’homme comme Jeremiah Hamilton : un puissant milliardaire dont tous les désirs sont exaucés. En signant un contrat pour devenir son « assistante personnelle », elle entre dans un monde de luxe et de passion qui lui offre l’occasion d’explorer les confins de ses propres désirs. Elle se retrouve à Paris, déterminée à ne pas céder à toutes les exigences de Jeremiah. Mais ce dernier n’a pas l’intention de forcer Lucy à simplement respecter les termes de son contrat. Il veut obtenir exactement ce qu’il souhaite : la complète soumission de sa nouvelle assistante. Et à son propre étonnement, Lucy découvrira que le prix à payer pourrait bien être ce à quoi elle aspire secrètement.

Mon passage préféré :

J’aimerais pouvoir le détester, me dis-je. Une pensée dénuée de colère, cependant. Cet homme m’avait fait chanter, m’amenant à signer un contrat qui lui autorisait toutes les libertés sur ma personne ; pourtant, il avait parfois laissé transparaître une forme de tendresse. Il ne m’avait rien infligé de force. Tout en triturant ma couverture, je me demandai lequel des aspects de sa personnalité était authentique : le PDG intraitable, qui m’avait fait passer mon entretien d’embauche couchée sur son bureau ? ou l’homme qui avait pensé à me couvrir pendant que je dormais ?

Mon avis : 64 pages, ce n’est pas beaucoup plus que pour le premier tome. Et en effet, il ne se passe pas grand chose. Ce que j’ai apprécié, c’est qu’on retrouve Lucy exactement là où on l’avait laissée dans le tome 1. Il y a quelques rappels de l’épisode précédent mais rien de lourd. Le langage est toujours aussi cru et on dévoile un peu la personnalité de Jeremiah. Mais on n’en apprend pas plus sur les personnages et Celeste quitte trop vite la scène. C’est un personnage qui me paraît intéressant et sympathique et j’espère la retrouver plus tard. Dans cet épisode, il n’y a qu’une seule scène de sexe mais elle vaut bien largement les trois du tome 1 réunies. Le style est facile à lire et on a vraiment envie d’en savoir plus parce que pour le moment, rien n’est réellement approfondi. Je me lance donc tout de suite dans le tome 3 qui est plus long : 95 pages Yhouououou !!!

Note : 15/20

Ce livre en un mot : Effleuré

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Tout ce qu’il voudra, tome 2 : Tous les coups sont permis

  1. Cline dit :

    Le cap des 100 pages va-t-il être atteint pour le tome 4 ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s