Tout ce qu’il voudra, tome 1

Tout ce qu'il voudra, tome 1

Titre : Tout ce qu’il voudra, tome 1

Auteur : Sara Fawkes

Editeur : Marabout

Prix : 3,99 €

Nombre de pages : 61

Collection : Red Velvet

Quatrième de couverture : Le poste d’intérimaire de Lucy dans une grande entreprise new-yorkaise n’est pas le job de ses rêves, mais il lui permet de payer ses factures. Le point culminant de sa journée ? Prendre l’ascenseur le matin en compagnie d’un bel inconnu. Sa vie bascule quand elle se laisse séduire par l’étranger, cédant sans aucune résistance à un homme dont elle ne connaît même pas le nom. Lucy découvrira très vite que cet homme n’est autre que Jeremiah Hamilton, le PDG milliardaire de la compagnie pour laquelle elle travaille, qui lui propose alors un contrat très particulier : devenir son assistante personnelle et se soumettre à tout ce qu’il voudra …

Mon passage préféré :

– Pourquoi me dites-vous cela en personne ? demandai-je. Pourquoi m’avoir fait monter ici ?

– Parce que j’ai une proposition à vous faire. Un poste. Si ça vous intéresse, naturellement. J’ai besoin d’une assistante personnelle.

Je clignai plusieurs fois des yeux, étonnée. J’eus beau examiner ses traits en détail, il ne laissait rien paraître, son expression était aussi lisse que du marbre. Des soupçons très légitimes s’éveillèrent au fond de mon ventre.

– Quel genre d’assistance personnelle ? demandai-je.

– Tout ce que je voudrai.

Mon avis : En 60 pages, on pourrait croire qu’il ne se passe pas grand chose. En réalité, on entre tout de suite dans le vif du sujet. Lucy se retrouve immédiatement bloquée dans l’ascenseur avec le bel inconnu, finalement pas si inconnu que ça. Ames sensibles, s’abstenir. Le langage est vraiment très cru, bien plus que dans Fifty Shades of Grey. Ici, il n’est certainement pas question de rapports tendres et de sentiments bisounours. Il s’agit de sexe hardcore et les trois scènes présentes dans ce tome sont plutôt explicites. C’est un genre que j’aime beaucoup mais à ne pas laisser entre toutes les mains. En revanche, le thème est vu et revu. La petite nana plus ou moins innocente travaillant dans une grosse entreprise et se retrouvant séduite par le big boss, c’est un décor gagnant. Le peu d’originalité de ce scénario est cependant rattrapé par l’histoire de Lucy qui a l’air particulière et par la vitesse d’enchaînement des évènements. En 60 pages, il s’en passe donc, des choses. Cependant, pas assez pour faire une longue chronique. D’autant plus qu’on n’apprend pas grand chose sur les personnages. Mais je suis bien contente d’avoir acheté les quatre premiers tomes en même temps. Je vais donc, dès maintenant, me replonger dans les aventure de Lucy et Jeremiah (j’adore ce prénom). Ma chronique du tome 2 devrait donc arriver dans la journée.

Note : 14/20

Ce livre en un mot : Court

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Tout ce qu’il voudra, tome 1

  1. Cline dit :

    Et bien ça à l’air dans l’air du temps toutes ces histoires (c’est pas pour me déplaire) !!
    Mais ça fait pas un peu cher les 60 pages quand même ?

    • lizzybathory dit :

      C’est vrai que comparé à certain Librio qui ne coûtent que 1 ou 2 € et qui ont beaucoup plus de pages, c’est un peu cher. Mais j’avais vraiment envie de lire cette saga et c’est un style que j’aime beaucoup alors je ne pense pas prendre un trop gros risque en les achetant plutôt que de les emprunter. Et pour l’instant, je ne regrette pas mon choix =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s