Scènes de ménages

Scènes de ménages

Je ne vais pas vous parler de la mini-série qui passe sur M6, mais bien des Bandes-Dessinées qui sortent actuellement. Cette chronique concerne les trois premières.

Titres : Scènes de ménages, tome 1 : A la folie … Pas du tout ! / Scènes de ménages, tome 2 : Les délices de l’amour / Scènes de ménages, tome 3 : Plus fort que tout !

Auteur : Jif, Eric Miller & Bart

Editeur : Jungle

Prix : 10.45 €

Nombre de page : 48

Quatrième de couverture : A 30, 50 ou 70 ans, la problématique est toujours la même : comment vivre en couple dans une parfaite harmonie, une sérénité et une attention de tous les instants ? Hein ? Pfftt, aucune idée, et ce n’et pas ici que vous aurez la réponse … A travers le quotidien de ces quatre couples de différentes générations, vous reconnaîtrez peut-être le votre au passage. Si c’est le cas, désolé, on compatit. Allez, courage …

Mon passage préféré : Comme il s’agit de plusieurs BD, il est difficile de choisir un passage, même une histoire. Alors je vais plutôt orienter ma préférence à un couple : José et Liliane.

Mon avis : Le premier tome ne concerne que les trois couples présents depuis le début de la série. Emma, Fabien et Chloé n’arrivent que dans le tome 2. On retrouve, en toute simplicité les personnages de Scènes de ménages dans des situations inédites. Dieu merci, elles sont réellement inédites. C’est bien là tout ce qui fait le charme de ces BD. En dehors de l’humour au rendez-vous chez les couples que vous préférerez – pour ma part, il s’agit de Liliane et José puis Emma et Fabien – il n’y a pas grand chose de plus dans ces albums. En effet, les caricatures ne sont pas géniales et on n’apprend rien du tout sur les personnages. C’est une déception pour moi. On dirait qu’il s’agit simplement d’une opération marketing dont l’unique but est de surffer sur la vague du succès de la mini-série diffusée sur M6. Selon moi, c’est râté. Je crois qu’il aurait mieux valu proposer ces Scènes de ménages directement à la télévision. En bref, c’est sympa mais sans plus.

Note : 11/20

Ce livre en un mot : Insuffisant

Publicités
Cet article, publié dans Chronique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s